Août 2021


 

Comme chaque année nous partons avec Gildas à Riec sur Bélon dans un camp de la MGEN.

 

A l’approche du sous-bois, avant l’arrivée au camping, Gildas a ri en reconnaissant les lieux ! Toutefois la première semaine a été délicate, une semaine d’accoutumance a été nécessaire pour que Gildas repère les comportements des vacanciers (chacun ayant sa particularité).

Au début du séjour 2 ou 3 Gaviscons lui ont été donnés pour calmer ses reflux gastriques dus à l’angoisse ; de plus il tournoyait beaucoup et se mordait souvent.

En effet ses peurs sont essentiellement déclenchées par le comportement des autres qui souvent l'inquiète.

Certains animateurs, ceux qui connaissent Gildas depuis longtemps, ont manisfesté leur étonnement en exprimant qu'ils ne reconnaissaient pas le Gildas qu'ils avaient accompagné voici plusieurs années... 

 

Deuxième semaine plus détendue pour Gildas qui a intégré les particularités de chaque handicapé – Certes, certaines activités ne convenaient pas à Gildas (activités manuelles telles préparation de gâteaux, création d’un totem en papier, mini boums) mais l’accompagnement 1 pour 1 a permis de l’occuper sur des demi-journées (en effet, le midi, il revient avec nous et mange à la caravane).

 

R1

Depuis des années l’activité bateau est supprimée, en effet des directives Européennes exigeraient la présence d’un Capitaine...

Les anciens bateaux plus larges et plus stables (photo ci-contre) pouvaient accueillir six personnes et étaient accompagnés par un zodiac (en cas de problème…)

Ils sont désorrmais abandonnés dans un pré et s'y dégradent d'année en année…

Cependant, sous sa responsabilité, le Directeur a pris l’initiative de proposer une promenade en kayak sur le Bélon.

R3
R2

Il a fallu beaucoup de patience à Alizée, son animatrice, pour qu’il ait assez de confiance afin d’accepter de s’asseoir dans cette embarcation étroite et peu stable.

La semaine suivante, Gildas s’est installé beaucoup plus rapidement dans le kayak !

Troisième semaine (la dernière).

La coupure de 3 semaines à Riec a permis à Gildas de s’apaiser progressivement, d’être plus détendu, aussi les promenades avec Gildas sont-elles devenues agréables, sans tournoiement.

Gildas ne se mordant plus, les plaies de ses mains se sont cicatrisées.

Quelle surprise ! ! !

La veille du départ de Gildas, 3 animateurs dont Alizée, son animatrice durant les trois semaines arrivent à notre caravane les bras chargés pour nous offrir un pot de départ…

Gildas a pu trinquer avec ses amis, un verre de vin blanc à la main, grâce à leur sollicitude, puisqu’ils lui ont choisi un vin bio sans alcool !

Les petits biscuits apéritifs ont ajouté à son bonheur.
Aussi remercions-nous chaleureusement, Victoire, Clément et Alizée pour cette délicate et heureuse surprise !

 

R6
R4

Les échanges ont été fréquents avec une importante écoute du Parent par le Directeur et toute son équipe et une prise en compte de nos observations.

R5

Nous observons un énorme décalage entre la prestation et l’écoute proposée à Riec et la pratique au Foyer Goanag. 
L’accompagnement 'un pour un' des vacanciers handicapés est ce qu’il faudrait dans les Foyers d’hébergement (FAM-MAS) qui accueillent des résidents présentant une déficience mentale pouvant entraîner des troubles du comportement.

Au Foyer Goanag, les parents du CVS ont demandé que le fonctionnement mis en place durant les travaux avec 24 résidents puisse demeurer, Ainsi les anciennes Unités de 8 seraient désormais des Unités de 6 Résidents… (ce qui serait déjà plus profitable aux Résidents…).
Mais, malheureusement, le Conseil Départemental n’en a pas décidé ainsi… 8 nouveaux handicapés sont accueillis et les Unités seront donc toujours des 'maisons' de 8.

Nous avons toujours apprécié les activités prévues à la semaine à Riec avec un double planning (par beau temps / par temps de pluie). Proposition que nous avions faite au Foyer Goanag, qui avait été acceptée et mise en place (Plan A / Plan B) mais dont récemment nous ne voyons plus la trace…

+ + +