De l'idiotisme à l'autisme

x

L’histoire de l’autisme est souvent retracée à partir de l’invention du mot, en 1911, par le psychiatre suisse Eugen Bleuler.

Pour Jacques Hochman, psychanalyste contemporain, l’histoire de l’autisme remonte à l’époque où l’on parlait " d’idiotisme ", un terme qui se diffuse tout au long du XIXe siècle pour désigner « quelqu’un qui ne sort pas de lui-même » (qui ne s’extériorise pas).

(dans la Grèce Antique, idiotes désigne la sphère privée, et par extension celui qui ne participe pas à la vie publique).

Document : de-l-idiotisme-a-l-autisme.pdf de l'idiotisme à l'autisme

 

Conditionnés par des critères politico-économiques, ces deux siècles d’Histoire reflètent une alternance d’avancées et de retraits dans l’intérêt porté aux « idiots » et à leur devenir.

A l’exemple d’Itard et de Séguin, il incombera aux aidants, dans leur mission, de « porter le développement de chaque autiste à son plus haut point » (Eric Schopler).